dimanche 24 mars 2013

MOTÖRHEAD, ACE OF SPADES (et toutes sortes de choses)



1980, après 5 années d'existence, Motörhead sort un 5iéme album qui retournera les sens de plus d'un amateur de rock'n'roll bouillant.
Si tous les précédents albums sont recommandables, on peut quand même arguer que "ACE OF SPADES" vient faire entrer le groupe dans la légende du rock'n'roll avec un son saturé et un rythme infernal. Alors que le punk rock essaie de retrouver un second souffle  en s'alliant aux synthés ou en rompant les ponts avec l'héritage rock'n'roll des ainés des 60's et 70's, on peut dire que Lemmy Kilmister (chant / basse), « Fast » Eddie Clarke (guitare) et Phil « Philthy Animal » Taylor (batterie) viennent rappeler les fondamentaux !
Le disque est célébré par beaucoup comme le meilleur album de rock'n'roll anglais de l'époque et il est même disque d'or !
La fin des vaches maigres pour le groupe car, à leur début, ils en ont plutôt bavé grave et on ne peut pas dire qu'ils mangeaient à leur faim tous les jours !
Il faut oublier l'appellation "heavy metal" ou "hard rock" collée au groupe, car le groupe, enfin Lemmy aussi par la suite, s'en est toujours défendu préférant appeler à raison sa musique "rock'n'roll".







Concernant le lien avec le punk rock anglais de 76-77, mis à part le fait que Lemmy a tenté de donner des cours de basse à Sid Vicious en finissant par admettre "laisse tomber", il a  tenu la basse au sein des DOOMED (le nom de transition des DAMNED après le départ de BRIAN JAMES) pour un gig en septembre 1978 lors un concert à Londres.



On trouve un 45 tours de cette collaboration réédité chez LAMF records (Devil Jukebox records) mais hélas, le label est fermé depuis peu...



 Lemmy avec Rat Scabies ( The Damned) et Gaye Advert (The Adverts)

Phil Taylor et Eddie Clark  ont aussi monté un groupe "The Muggers", parallèle à Motörhead en 1978 avec Billy Wrath (Heartbreakers) et John Speedy Keen (producteur de LAMF des Heartbreakers).
On trouve des enregistrements de ce groupe en bonus sur certains best of de Motörhead.
Ils relatent surtout des morceaux écrits par Keen avec une forte influence blues à la John Mayall (dont Keen fut le road manager) ou le rock'n'roll des Who. (Ils reprennent aussi Cinammon girl de Neil Young.)


Si cet album "ACE OF SPADES" a été réédité de nombreuses fois en cd par divers labels, on vous le conseille cependant en vinyle afin d'avoir une réelle expérience Motörhead. Pas un simple ersatz de son façon bouillie sonore avec en plus, une qualité sonore très faible sur le Cd... Un comble !
Voici donc l'histoire de l'album par les membres du groupe, qui curieusement n'ont pas été rassemblé, et on peut voir que Philthy Animal n'a rien perdu de son humour...

Bienvenu dans la légende !


HA ! HA ! HA !

Part 1 :


Part 2 :



8 commentaires:

Anonyme a dit…

les foto super !


mais qd meme
BOMBER !!!!!

DD

Chris Damned a dit…

Monsieur DD ?
Merci pour le commentaire...
En fait ce blog fait référence a ce qui a croisé mon histoire perso... et ce n'est pas "Bomber" qui m'a marqué mais bien "Ace of Spades" !

Thx

pascal arcade a dit…

ben super ... mais j'ai lâché au bout de 20 mn ... tu met jamais les sous titres ? sinon le plaisir de revoir les 3 lascars, c'est vraiment l'âge d'or de motorhead cette formation (note que j'aime aussi l'unique album avec le rouquin là, avec "back at the funny farm"). fast eddie a bien le même son que sur l'album ... vivement que ça se reforme pour une cause caritative !

Chris Damned a dit…

Je n'ai pas réussi à trouver les sous titres pour les coller sur la video...
Cela demande un gros boulot de le faire et encore plus de les réaliser soi-même !
Je l'ai fait pour la video de "Mistery Train" et ça m'a pris beaucoup de temps !!!
Désolé, pour les non anglophiles...
Ici je trouve surtout que l'ambiance relate bien l'esprit d'époque...
Sinon, j'essaye toujours d'avoir la plus belle image en streaming possible et cela prends du temps aussi ! Mais quand on aime...

Merci pour ton commentaire !

Anonyme a dit…

album avec le rouquin là / Brian David "Robbo" Robertson (born 12 February 1956)

In June 1974, Thin Lizzy were auditioning for a new guitarist and a try-out for Robertson was arranged. Aged 17, Robertson was taken on along with Scott Gorham on the other lead guitar. The two lead guitarists provided a critical part of Thin Lizzy's signature sound, referred to by critics as their "twin guitar attack". During his time in the band, Robertson was a contributing member to five studio albums released by Thin Lizzy: Nightlife (1974), Fighting (1975), Jailbreak (1976), Johnny the Fox (1976), Bad Reputation (1977) and a live album Live and Dangerous (1978).

Although frontman, bassist/lead vocalist Phil Lynott was the primary songwriter for Thin Lizzy's material, Robertson contributed a substantial share of songwriting for the band, sometimes collaborating with Lynott and the band. Bad Reputation was the only record that did not feature his song writing and he performed only on selected tracks from this album.

In Thin Lizzy, the unique twin harmony lead guitar sound instigated by Robertson and Gorham, contributed much to the distinctive sound of the band and influenced subsequent bands such as, Iron Maiden, Metallica and The Darkness. Robertson's pioneering, unconventional use of the wah-wah pedal as an extension of the instrument during soloing rather than as a purely rhythmic effect provided a boost to the band as well. In 1978 Robertson finally left the band and was replaced by guitarist Gary Moore, whom he had replaced in 1974.

Robertson formed Wild Horses along with Rainbow bassist Jimmy Bain. Achieving only partial success in the UK, the band split up after releasing two albums, Wild Horses (1980) and Stand Your Ground (1981). In 1980 Robertson was featured on the Eric Burdon album Darkness Darkness. Robertson appeared for one performance of Thin Lizzy's final tour in 1983, alongside other former guitarists. In 1986 he recorded a cover of "Still in Love with You" as a tribute to Phil Lynott, appearing alongside Bobby Tench.[3]

Robertson joined Motörhead in late 1982, replacing "Fast" Eddie Clarke. He recorded the band's King Biscuit Flower Hour sessions, remaining to record the 1983 album Another Perfect Day. His last appearance with Motörhead was at the Metropol in Berlin, on 11 November 1983.[4] His resistance to playing "classic" Motörhead songs, coupled with a playing style which did not fit well with Motörhead's aggressive style of music, resulted in his decision to move on. He then joined Gary Barden's band Statetrooper until they disbanded.

In 2004 Robertson made a guest appearance with the band Ash at the Oxegen music festival in Ireland, playing guitar on their version of Thin Lizzy's "The Boys Are Back in Town". He was reunited with Lizzy band mates in August 2005 for a tribute show in memory of Phil Lynott, in a line fronted by Gary Moore. Robertson and Moore appeared with Brian Downey, Scott Gorham, Eric Bell and Jethro Tull bassist Jonathan Noyce.

During February 2008 Robertson returned to the studio to work on new material.[5] He also made a guest appearances on The Bitter Twins debut album Global Panic!, which was released in 2009.

His first solo album Diamonds and Dirt, featuring Ian Haugland of the band Europe, Nalle Pahlsson from Treat, Leif Sundin from MSG and Liny Wood, was recorded in Stockholm at Polar Studios over a two-year period. It was produced by Robertson, Soren Lindberg and Chris Laney. The album features thirteen songs, written by Robertson and others including Phil Lynott, Frankie Miller and Jim White. It was released in Europe through Steamhammer Records in March 2011.

Robertson lives in Essex, England when he is not on tour or recording in Scandinavia, where he spends a lot of his working time.

Professor BeeB HôPô a dit…

Comme disait Eddie Constantine :"Lemmy, c'est la caution du rock'n'roll" !!!! Ouèche !!!!

Ranx Ze Vox a dit…

Le premier album reste ma référence, épique (as de pique et colle au gramme)furieux, salement capté par Speedy Keene (Armenia city in the sky !!!) et avec de ces putains de morceaux de chansons. Leurs meilleures.
Motorhead avec Lemmy seul m'emmerde profondément, Fast Eddie était indispensable, le seul à avoir saisi la dimension psychédélique du groupe originel et, bien sur, Philty The Animal Taylor reste ce batteur si sous-estimé alors que bordel de merde de pompe à chiottes c'était l'un des pires tueurs de l'histoire, un batteur comme y en a eu dix et encore tout juste (et en démarrant de DJ Fontana).
Ace of spades je le placerais juste après Overkill (qui est proche du 1er dans l'esprit) et derrière je mettrais Another perfect day parce que c'est vrai que la guitare la plus acide de Thin Lizzy se mariait très bien avec les deux autres barjots.
L'émission tv je crois que c'est tiré de la série de dvd Classic albums, non ?
Si c'est ça le dvd se trouve pour une poignée d'euro sur price et consorts. Comme tous ceux de la série, il est à voir absolument (et ils jouent ensemble à la fin).
Extra les photos et bravo pour Gaye Advert, trop souvent oubliée par les fantasmeurs à la petite semaine et leur blocage sur Debbie.
Hugo "Iron Horse" Spanky

Chris Damned a dit…

c'est bien ce DVD, mais plus si facile à choper aujourd'hui. En tous les cas, si vous le trouvez, CHOPEZ LE ! J'aime bien toute cette période avec Le trio presque originel. A vrai dire, je n'ai jamais vraiment écouté un album entier depuis que Lemmy tourne avec un nouveau backing-band... Je trouve que le fun et le côté "roll" des trois larrons ensemble a bien disparu. Merci Hugo, c'est cool d'apporter ton avis !