vendredi 29 avril 2011

L'art du rock

 

Gluecifer- Easy Living -

De tous temps, pas de rock'n'roll sans graphisme. Rappelez vous l'époque où le vinyl était (seul) roi, combien de paires d'yeux ont été attirés d'abord par l'emballage, puis par le contenu...









Rien qu'avec ces 4 exemples célèbres, vous voyez bien ce que je veux dire. Le fait est que je ne voulais pas m'attarder sur les pochettes dans cette article, mais plutôt sur ce que l'avènement du Compact Disc a créé : une surmultiplication de cet art du rock à travers le poster, ou plutôt l'affiche, celle qui annonce le concert.
Car bien sûr, une fois décrété le vinyl mort (j'en ris encore, même si je ne suis pas, pour des raisons très personnelles, le meilleur défenseur de ce support) il fallait bien que les créateurs continuent à faire passer le message "visuel" des groupes. En effet, comment promouvoir sans faire voir, à défaut de pouvoir faire entendre ?
Et bien c'est simple, prenez un artiste de talent, un groupe qui a des choses à faire entendre (discours, musique ou parfois les deux) et vous obtiendrez ce genre de chose :











Bon, j'attaque fort, avec l'un de mes artistes préférés, Chris Cooper, plus connu sous le nom de "Coop". rendu célèbre grâce à ses nombreuses variantes autour du thème du démon (vous savez, on parle toujours rock'n'roll).
Mais vous voyez, en regardant ces affiches, même si vous n'avez qu'une vague idée du groupe se produisant à cette date, cela attire l'oeil, hein, et pas comme une vulgaire pub à la con pour un produit de consommation courante :




Voyez un peu les dégâts... Cela dit, si vous préfèrez cette affiche à la première, vous vous êtes surement perdu par ici, désolé, la sortie n'est qu'à un clic.
En revenant à nos moutons et, pour parler clairement, l'affiche aurait pu être assimilable au clip musical si elle n'était pas de meilleur goût que cette invention des années 80 qui annoncait déjà, la consommation de masse, la non implication de l'artiste, le dédain des maisons de disques pour l'auditeur ainsi que la sourde oreille à toute bonne musique. L'affiche, de bon goût, re-précisons le, elle se positionne comme le média aussi inoubliable et important que le groupe ou artiste qu'elle défend. Elle fait partie du truc, se rend indispensable et collectionnable.
Des exemples d'affiches à mettre chez soi (et pas que dans les chiottes) qui ne vous feront jamais honte, jamais :









Je choisis délibéremment des choses assez différentes afin de démontrer que n'importe quel artiste ou groupe peut avoir une affiche de qualité.

Bon, cela dit, il y a aussi des ténors du genre, et je vais vous parler de celui que j'apprécie le plus ici (le connaissant mieux, cela pourra paraître peu objectif).

J' apprécie depuis longtemps, Monsieur Franck Kozik responsable d'une série de posters (je préfère ce terme à "affiche") détournant des choses, des animaux ou des personnages pour créer un impact fort :








Comme vous le voyez, on ne risque pas de passer à côté de ce genre de chose sans avoir une réaction, un "appel"... Franck Kozik s'est également engagé dans l'édition de groupes (souvent rock'n'roll) au travers de son fameux label "Man's ruin" dont il illustrait les pochettes avec une certaine classe comme vous pouvez le voir :



Bon, si après cet article, vous avez envie d'en savoir un peu plus, sachez qu'il existe une bible baptisée "L'art du rock", un magnifique livre avec des dizaines de posters de créateurs très différents mais néanmoins talentueux relatant l'art du poster à partir de la moitié des 70's (vous voyez où je veux en venir ):







Je rajouterais qu'à ce livre (qui est un deuxième tome, le premier est plutôt dur à trouver et s'intéresse aux années 60) on pourra bientôt trouver un DVD qui sera une ode au graphistes du poster américain, réalisé avec peu de moyens mais beaucoup de foi !!




video


Attention ! Les français ne sont pas en reste à ce sujet !!!



video


J'en profite pour saluer le super boulot de Sophie Lo 








J'espère que cet article vous aura donné envie d'en savoir plus...

Aucun commentaire: