samedi 27 août 2011

Lipstick Vibrators, les nouveaux Devil Dogs ?



Ha ! Ha ! Ha ! J'en vois déjà rager, s'agacer, s'étonner, se ravir d'un tel titre...

Bon, cette formation n'est pas hyper récente (autour de 2006/2007, je crois) et elle le fruit de la rencontre de divers individus ayant déjà sévis dans d'autres combos plus ou moins important aux yeux de votre serviteur (je nommerais p'têtre les Defenestrors, pour leur côté rentre dedans plus proche du groupe qui nous intéresse aujourd'hui...)

En fait, comme souvent, c'est le côté "physique" de la chose qui m'a interpellé :
la dégaine des protagonistes, un clip balancé sur youtube et Myspace, et un super EP picture qui ne pouvait que me faire fondre conjugué à un son ébouriffant comme je n'en avais pas entendu depuis les Devil Dogs... on y arrive ! Je m'explique, gros son, bonne attitude, un côté rock'n'roll non négligé et l'affaire est dans le sac pour votre serviteur.



LIPSTICK VIBRATORS :
Du punk garage à l'état pur !
5 amis de longue date qui se retrouvent pour faire vibrer les esgourdes des aficionados du rock'n'roll. Influencés par des groupes tels que New Bomb Turks, Cramps, Stooges, Johnny Thunders, Devil Dogs et autres Dead Boys, les Lipstick n'en sont pas à leur coup d'essai puisqu'ils sont issues de formations telles que Defenestrors, Spermicide, Maximum Kouette, La Fraction et Sens Interdit, autant dire que le mélange est détonnant. Un chanteur charismatique s'écorchant à vif et se roulant à terre, deux guitares incisives et énergiques, une basse prenant aux tripes et une batterie puissante et sauvage, voilà le cocktail fatal des Lipstick Vibrators.



video

Bon, même si ce titre "Jessica" n'est pas mon favori de l'EP, avouez que le groupe pose là tout ce qui en fait le contenu, esthétique, rage, non compromis et gros son !

Par la suite le groupe sortira un split single avec les très trash punk Postalmarket babies, qui, ne sont pas forcément ma tasse de shit (côté rugueux de l'affaire) dont les Lipsticks Vibrators choperont l'influence sur le split... Mais bon, devenu fan, je me suis empréssé de le choper !




Suite à ces deux exploits vinyliques, les LV sortiront chez les nippons "Attitude records" un album au format CD "The Prick" dont le boulot de production les classe directement en bonne place dans ma cédéthèque (!!) perso...


Bon, c'est vrai, je suis un peu fan...



Vous retrouverez des extraits de ces différents supports dans le podcast de ce blog...

Pour retrouver des infos sur le groupe : Cliquer ICI

Aucun commentaire: