samedi 10 mars 2012

Turbonegro célèbre "Apocalypse Dudes" à Oslo




Le groupe à multiple (re) formation TURBONEGRO a rendu hommage en 2008 à l'album le plus parfait pondu ces 20 dernières années au rayon "Glam punk Stoner Grunge" sans oublier qu'ils étaient les inventeurs du "Death punk".

Cet album "Apocalypse Dudes"



fut presque ma première prise de contact avec le groupe car à l'époque je ne savais pas que le groupe  Stierkampf dont je possédais un EP  "Grunge Whore" (label SFTRI) était une autre émanation de ce groupe au son et vocaux tendus...






Donc après de multiples problèmes de dope, de changements de personnel 2 albums (pas forcément inoubliables, d'ailleurs...) et un troisième mémorable  LP "Ass Cobra".



Un album qui ne fait aucun prisonnier, glauque et torturé, "Death punk" donc...
Pour les ultra fans du groupe, ce troisième lp est l'album ultime du groupe...

Cependant c'est bien avec "Apocalypse Dudes" donc, que le groupe confirme un succès planétaire auprès de tous les fans de sonorités glam et pêchues accompagnées d'un délire des plus freaks... En se faisant passer pour des gays bikers sous acides, ils donnent une image très forte qui accompagne vraiment bien cet album que je classe dans les meilleurs et qu'il faut absolument dans n'importe quelles discothèque qui se respecte ! Leurs prestations live feront également beaucoup de bruits, voire de fumée grâce aux "ASS Rockets"...

Un public conquis...

Cependant, les meilleures choses sont parfois gâtées par le goût du succès, l'addiction ou le goût prononcé pour l'auto destruction...
Le groupe met fin (pense t-on à l'époque) à sa vie suite aux problèmes sérieux de Hank, leur chanteur avec la dope.


Après s'être retiré sur une île norvégienne (dont il deviendra le gardien du musée de pêche et aura même des propositions pour devenir Maire de son patelin) Hank sera à nouveau sollicité par les musiciens du groupe déçus d'avoir gâché un si beau joujou sonore.
Car la notoriété du groupe, après "Apocalypse dudes" est exceptionnelle et on ne compte pas les hommage, les influences dans le monde entier qui en découlent !!!



Le groupe se reformera donc et augmentera sa discographie avec toujours le souhait de refaire le coup "apocalypse dudes" mais même si les albums seront loin d'être mauvais, ils n'en retrouveront jamais la magie...


L'histoire de cette re-formation et son premier concert filmé est visible dans le film suivant (avec mise en scène très persuasive)



Le groupe n'existe plus aujourd'hui, Hank ayant renoué avec ses vieux démons, il ne peut plus assurer son rôle. Son remplaçant tente vainement de faire oublier cette extraordinaire période du groupe avec Hank...
Tony Sylvester


Retrouvez donc ICI Turbonegro en 2008 live à Oslo (filmés par la TV !!!) rendant hommage, donc à cet album sublime (avec quelques invités de choix...)
 Extrait :
video

Pour retrouver des infos plus précises sur le groupe, il suffit de faire une recherche sur le Web, les sites dédiés sont nombreux et bien documentés...

Version Streaming en 2 parties :

video

video

Si vous êtes fans, n'oubliez pas votre Kutte jacket !!

5 commentaires:

Chris Damned a dit…

Le film est de bonne qualité, mon extrait est décalé au niveau son à cause du remontage pour l'occasion... Let's go !

Anonyme a dit…

super blog

Chris Damned a dit…

Merci !

Hervé a dit…

Merci pour ces précisions Chris, je ne connaissais pas bien l'histoire du groupe. Pour ma part, je reste addict total à "Ass Cobra", "Apocalypse Dudes" et "Scandinavian Leather". Par contre, j'ai fait l'erreur d'acheter le dernier LP "Sexual Harassment" qui est une vraie catastrophe. D'après ce que tu écris, le groupe n'existe plus. C'est la meilleure chose qui pouvait lui arriver si on en juge par ce très mauvais dernier album.
Keep on rockin' !

Chris Damned a dit…

Pour assister à la renaissance du groupe : http://shitshishit.blogspot.fr/2012/09/reserection-turbonegro-etait-revenu.html.

Le groupe a voulu continuer sans Hank, quelle erreur !
Aujourd'hui, il vaut mieux s'en tenir à leur ersatz, qui sont bien mieux !

Merci Hervé !