lundi 30 juillet 2012

Rude boy, rude era, rude movie, rude band



Rude Boy est un film britannique à forte composante documentaire réalisé par Jack Hazan et David Mingay en 1980. Ce film retrace le parcours de Ray Gange, fan agressif engagé comme "roadie" par le groupe de punk rock The Clash lors de la tournée du groupe en 1978.
On y retrouve une grande partie des premiers succès du groupe en version live, tels que Garageland, London's Burning, White Riot, USA, Safe European Home, Complete Control, Stay Free, I Fought the Law, Rudy Can't Fail, ... (wikipédia source).

Pour ma part, lorsque j'ai vu ce film pour la première fois, c'était en 1982 ou 83, choppé sur une bonne vieille VHS et vu dans le salon de l'un de mes potes fan de reggae. Ce jour là, on était accompagné par quelques zonards de l'époque, de passage dans ma ville. Les punks à chiens n'étaient pas encore la nouvelle "norme" du punk de base mais on sentait le vent tourner, le street punk, la Oï music devenant le côté le plus dur et la base unique et reconnue. Connard de Wattie d'Exploited.
Du coup, regarder ce film sur LE Clash, c'était regarder des grands frères, en révant des fringues de Soho ou de Portobello Market. Le genre de truc qu'on ne se permettait qu'une fois en avoir bien chié dans des boulots de merde. Clair, on mettait toute notre fric dans les pompes, les fringues, les tee-shirt, les disques... Même si ce n'était pas forcément la joie, on vivait tous chez papa maman. alors la rue, la manche... plutôt essayer des plans foireux pour se faire un peu d'argent facile.



L'aspect "uniforme" de la chose est venu ensuite tout foutre en l'air... Ma meilleure période punk est pour moi celle où je fabriquais mes fringues à coup de ciseaux, de marqueur, de peinture....
Après avoir porté le look veste de costard constellée de badges, de pantalons aux rayures faites au marqueur, aux creepers en daim, j'avais cru important de passer au cuir clouté, patché, marqué à la peinture de tous ces groupes dont le nom débités à la name-dropping me donnait l'impression d'être dans le truc... Jusqu'au dégoût en fait. Pour moi le Clash, au final, c'était peut être ça. Être différent en gardant un semblant de classe et de distinction. Revenir à l'essentiel, revendiquer en réfléchissant.

Quelques punks en 1980 à Londres...

Entre-temps les temps se sont durcis. L'ambivalence de tous ces groupes français, mais je dirais plutôt franchouillards (Chaos en France, vous vous rappelez ?), finit par enterrer le rêve. La Oï music, le street punk, la montée malodorante des idées extrêmes finirent par envahirent le champ de cette sincère rebellion contre le système pour en construire un encore plus injuste.
Les skinheads, dont il est vrai à l'époque, beaucoup en ignoraient les origines, étaient apparus avec fracas et violence. Et une bêtise énorme, stupide, sans but.
Tout cela était devenu de la merde. Les victimes immédiates en furent mes potes immigrés, puis tous ceux qui n'avaient rien contre eux. Ils se faisaient automatiquement taxer de gauchiste, de communiste... C'est à cette époque là que je décidais de tatouer mon cuir d'une étoile rouge... quitte à être dans le camp de ceux qui courent et qui ont peur (se retrouver seul, face à 5 mecs "courageux" en plein centre ville) autant marquer le coup !

Bon, alors ce film il est quoi ? Historique ? Peut être. C'est en tous les cas, bien le seul film valable qui parle du Clash. Pas une récupération à la Don Letts, celui qui voulait à tout prix être reconnu pour sa participation au truc, ne serait ce qu'une reconnaissance mercantile... Pas une collection de clips (même si ils étaient plutôt valables pour l'époque).
Pas un énième concert filmé à l'arrache pour fan aveugle et sourd. Non, là on est près de l'os, prés des préoccupations (réelles ou pas, on s'en tape) du groupe.
Les concerts sont filmés brut(e)s, certes, on peut se poser des questions par la récupération du Clash par les ultra gauchistes, mais quitte à être récupérés, c'est peut être mieux que par le Front national...
Pas de sous-titrages ici, donc il faut se coltiner un accent Cokney à couper au couteau...
Mais la musique est là, l'ambiance, l'attitude et on s'y croit presque. Même si on a  pu vivre tout ça à d'autres époques et d'autres contextes.
Il est important de rappeler que le film a été tourné avant "London Calling" et pendant l'enregistrement du trop sous estimé second album "Give 'Em Enough Rope". Donc l'engouement pour le Clash est ici uniquement basé sur un intérêt plutôt européen puisque leur succès aux USA s'est fait après ce deuxième LP.






Bon film !

Part 1 :

video

Part 2 :
video

Part 3 :
video

Part 4 :
video

Voici comme promis le concert live adjoint aux bonus, enregistré en 1977 à Munich...
On y voit Le Clash jouer live 7 morceaux et quelques bouts d'interview en complément de celle trouvée dans cet article.

video

Sinon, je compte mettre d'autres trucs sur LE Clash, y compris les films pourris, après tout, faut que l'information circule... Ce blog est là pour ça aussi !


6 commentaires:

Wake MeUp a dit…

Hello ! Bon, ton article a plus d'un an et demi, mais si tu vois mon commentaire, sache qu'il existe une version sous-titrée de Rude Boy. Les sous-titres sont d'ailleurs plutôt bons (je crois que le film était sorti sous-titré en France, c'est pas du bricolage après-coup) et même les chansons sont sous-titrées, ce qui est plutôt très bien :-). Ici en intégralité : https://www.youtube.com/watch?v=ZXRy_yi_BHQ

Chris Damned a dit…

Merci pour le tuyau et le lien ! Les personnes qui jettent un oeil par ici et veulent le voir en VOSTFR seront contents !
Ici il ne s'agit que de la version DVD rippée par mes soins...

Bienvenu(e) ? et merci encore !

Wake MeUp a dit…

De rien, remercions surtout les personnes comme toi ou celle l'ayant diffusé sur Youtube de prendre le temps de faire tout ça.
D'ailleurs, tu parles d'un concert live adjoint aux bonus, tu ne l'as finalement jamais mis en ligne, je n'ai rien trouvé sur ton blog ?

Chris Damned a dit…

C'est vrai je ne l'ai jamais mis en ligne... (je m'y attelle, promis) mais on en trouve un bout ici avec en bonus, l'interview du Clash qui ne figure pas dans le doc....

http://shitshishit.blogspot.fr/2013/11/punk-in-london-action-time.html

Merci pour tes commentaires et ton intérêt !

Chris Damned a dit…

Voilà, le set à Munich est en ligne ! Cheers !

Wake MeUp a dit…

Youpi, merci !!