mardi 22 janvier 2013

DOWN BY LAW, quand le ciné devient rock'n'roll



"Dans le bayou, en Guyane, un monde de malchance et d'ennuis pour Jack et Zack. Ces deux paumés se retrouvent en prison et rencontrent Roberto, rempli de l'entrain qui leur manque. Il les entraîne à s'évader."
L'histoire, on s'en moque un peu, l'intrigue on s'en tape presque.
L'important c'est de se trouver noyé dans ce flot d'images et d'ambiances en partant à la rencontre de personnages que l'on espère croiser par moment sur son chemin afin que la vie paraisse moins morne.
C'est toute l'histoire du rock'n'roll en fait, venir pimenter des instants...

1986, je me prends une claque. Je trouve un film correspondant à ce qu'est pour moi l'imagerie rock'n'roll au cinéma.
Ouais, bien sûr, des films estampillés rock'n'roll, y'en a eu des tas avant celui-là.
Mais peut-être est ce du à mon intérêt pour l'image photographique, je fonds littéralement dans l'ambiance.
Et puis ce crooner radio, loser invétéré qui tient plus à sa paire de pompes qu'à ses 45 tours, cela m'a toujours parlé, pensez-vous, attiré par toute cette imagerie, je ne peux qu'adhérer !

C'est ma première rencontre avec Benigni, et depuis cette époque, il ne m'a pas vraiment déçu ! On le retrouvera un peu plus tard dans l'excellent "Night on Earth" international...

Part 1 :

video

Part 2 :
video

Part 3 :
video

Part 4 :
video


Bon, il y a cette BOF, que j'ai possédé mais qui n'a pas tenu à l'épreuve de mes nombreux déménagements... On y retrouve peu Tom Waits, qui pourtant anime de belle manière le film avec la musique de "Rain dogs" (1985).
John Lurie, qui a écrit la musique et joue dans le film, écrira aussi la BOF de "Mistery Train" le film suivant de Jarmusch.
Mais comme pour celui-ci, ce sont plus les morceaux originaux d'autres artistes qui éveilleront mon intérêt. On en reparlera puisque je pense ouvrir mon cycle Jarmusch avec ce 1er jet !


Bon film !

Aucun commentaire: