vendredi 25 octobre 2013

Et dieu inventa la biture... avec en fond sonore THE POGUES !

Ok, ok. Ramener de la zik à une consommation alcoolisée sans bornes c'est un peu gonflé, je sais...
Mais c'est quand même  le leitmotiv pour lever le coude que d'écouter la musique des Pogues ! (ou l'inverse, je sais plus !) Burp!

Les Pogues des débuts (entre les deux premiers albums) Shane MacGowan (chant), James Fearnley (accordéon), et Spider Stacy (flûte irlandaise)  Jeremy Finer (guitare, banjo), Cait O'Riordan (guitare basse) et Andrew Ranken (percussions et harmonica) Phil Chevron (guitare) et Terry Woods (multi instrumentiste !)
Le groupe a commencé par jouer des morceaux traditionnels, mis à leur sauce, puis a commencé à créer des originaux qui ne dénotaient pas à côté des reprises...
1ère partie du Clash sur le déclin (1984) qui lance la reconnaissance et l'enregistrement d'un premier album "Red Roses for Me".

A l'époque la bassiste est Cait O'Riordan, punkette toute mignonnette...

... qui tombera sous le charme d'Elvis Costello, le producteur du second album "Rum, Sodomy & the Lash" (1985) et qui quittera le groupe après être devenue sa femme. Elle sera remplacée par Darryl Hunt.

 Un album fort en goût de malte avec des morceaux prêts pour accompagner toute beuverie qui se respecte !



1988, grand disque et tube énorme... Mais le groupe, et surtout son chanteur, continue à picoler de plus belle... Sur scène, cela donne parfois lieu a des scènes de gerbage en plein set...

Perso, j'ai zappé le suivant "Peace and Love" (1989)  où la picole commençait à vraiment faire tanguer le groupe...

... Pour découvrir et apprécier celui-ci, paru en 1990, produit par Joe Strummer qui remplacera ensuite quelques temps Shane MacGowan vraiment devenu incontrôlable question picole.
Sur celui-ci Shane MacGowan commence d'ailleurs à déserter le chant...

Shane et Joe, 1988.

La suite... Shane MacGowan se barre (ou est viré) et le groupe sort deux albums où l'âme maudite du groupe manque cruellement... Ce qui les fera jeter l'éponge en 1996.

Pour l'instant, je vous propose de retrouver les POGUES live au TOWN AND COUNTRY CLUB de Londres pour la soirée de la SAINT PATRICK (patron des irlandais mais surtout de la picole, demandez aux bretons !) Enregistré en 1988, avec l'apparition d'invité(e)s de renom...


Part 1 :
video

Part 2 :
video

Pour les costauds de l'accent anglais (ici irish, même) à couper au schlass, voici un chouette reportage sur le groupe avec biture en technicolore !

Part 1 :
video

Part 2 :
video


Pour mémoire, Shane Mc Gowan, percuté par la tornade Sex Pistols en 1976 créa le fanzine punk "bondage". Il eut aussi son propre groupe à l'époque,  les NIPPLES ERECTORS...

Shane Mc Gowan continuera en solo, enfin avec son groupe "Shane Mc Gowan and the popes" mélange de rock et de musique celtique (toujours !) avec lequel il sortira deux albums. Ces deux albums méritent une attention au niveau de leur textes...
Avec son look d'échappé d'un colloque de dentistes (vous l'aviez jamais entendue, celle-là ?) il continue à symboliser une forme de liberté et une forme d'ode à l'hédonisme, du moins alcoolique...
Et ses origines punk ont toujours été revendiquées...

 Entretemps, Shane s'est marié et le groupe s'est reformé...

Monsieur et Madame

video
Le teaser du DVD des 30 ans du groupe, filmé à l'Olympia


Cet article est dédié à la mémoire de Phil Chevron, le guitariste du groupe,  décédé le 8 octobre 2013 à 56 ans après avoir été diagnostiqué malade d'un cancer en mai 2013... R.I.P.

A la votre,  yec’hed mat !

 

Aucun commentaire: