jeudi 24 octobre 2013

Doc, fais moi me sentir mieux !


Mercredi 23 Octobre : Alors que je viens d'apprendre le décès du second grand guitariste de Dr Feelgood, John 'Gypie' Mayo, il est temps, par ici, de rendre hommage aux pub rockers DOCTOR FEELGOOD.

Cet album, qui a vu le départ de Wilko Johnson, n'est pas de la daube. John 'Gypie' Mayo ne fait même pas regretter son illustre prédécesseur lorsqu'il le défend live et qu'il enregistre les deux suivants avec le groupe !

video
John 'Gypie' Mayo sur scène avec Pete Gage et Alan Glen

Pourquoi cet interstice au pub rock ? Parce qu'avec l'apparition, de groupes méritants comme les jeunes STRYPES, je pense qu'il ne faut pas oublier ce que je considère comme les premières racines du punk rock, à savoir le pub rock (ou rythm and blues) qui lui a filé son énergie !

THE STRYPES

Je ne ferais l'inventaire des groupes du genre, ces chauffeurs de salle que l'histoire du rock a parfois oublié au profit de sombres récits de dope, de plans people ou de concours de celui qu'à le plus gros... d'ampli !
Les pub rockeurs, eux qui font leur truc, sans se soucier à quelle mode du moment il va falloir coller...

DOCTOR FEELGOOD, first era.

video
Le 8 Novembre 1975, DOC FEELGOOD  Live chez eux !

Le blanc, le noir...

Look de mafieux, tronches déterminées, Doc Feelgood a toujours su mettre le feu sur scène !
En 1975, la courte échelle au punk rock était déjà en place...


2 commentaires:

mimercier a dit…

Dr Feelgood THE group pub rock. Qui leur arrive à la cheville?
Je ne parle bien sur ,pas du groupe de baloche nommé dr feelgood actuel et qui ne vaut rien. si ce n'est de l'ironie.
J'adore wilko , ce feelgood là , jusqu'à et oui Gordon Russel, , et aussi et bien sur Mick Green avec les pirates, les Inmates, Count Bishops et pour rester franchouillard nos DOGS.
Viens de sortir officiellement le rockpalast du bon doc...
Michel de Suisse

Chris Damned a dit…

Merci pour ton commentaire. Evidemment que le Doc feelgood actuel n'est que du Show BIZNESS.
Même pas digne de garder la flamme allumée, ce qui semblait être le prétexte...