samedi 14 juin 2014

Repo Man, c'est celui qui le dit qui y est !


Réalisé par Alex Cox, 1984
Avec Harry Dean Stanton, Emilio Estevez, Tracey Walter...

Otto est un punk à qui rien ne sourit. Alors qu'il vient de perdre son travail, sa petite-amie le quitte pour un autre. Perdu, le jeune homme erre dans Los Angeles et fait la connaissance de Bud qui lui propose de travailler pour lui. Désormais, Otto est un Repo Man, repreneur chargé de récupérer les voitures impayées...
Bien meilleur que Sid and Nancy, ce film d'Alex Cox est le premier polar que l'on pourrait qualifier "cyber punk". Comme souvent avec Alex Cox, au delà de l'action même du film, c'est le mal-être des personnages qui transpire ici.
L'ambiance est plutôt "punk hardcore" musicalement, mais avec les tenants de la première vague, tel les Circle Jerks... 
Mais devinez qui a composé le thème du film ?


Bon film !
(4 parties pour une meilleure qualité de stream...)
Part 1 :
video

Un hommage aux Damned ?

Part 2 :
video

Ambiance "hardcore" on vous dit !

Part 3 :
video

Une imagerie 80's assumée...

Part 4 :
video

La réédition en "blue-ray" (que je ne possède pas) tient compte de cette ambiance punk 80's...

L'affiche du film


The Replacements "Gary's got a boner" (Let it be, 1984)

3 commentaires:

pascal arcade a dit…

... thanx great !!! (tu as le 45T "wot" du captain ?) ... je voulais le voir depuis longtemps, un site proposais une reprise actuelle mais sans iggy au générique, j'avais cru comprendre qu'il jouait un rôle mais en fait c'est lui la guitare surf ? dans ce cas sais tu ou trouver la bande son ? j'aime les instrus de ce film et la chanson qu'il chante au générique de fin ... par contre je vois pas ce qu'il y a de cyberpunk, qui pour moi rime avec implants cybernétiques & techno musique, pas ma bière préférée s't'u ouah ...

Chris Damned a dit…

Merci pour ton commentaire. Non, je ne possède pas la BO du film, sorry. Le terme cyber punk est employé car ici, il s'agit du mélange entre punk rock et Sci-fi... C'est vrai qu'on imagine plutôt des ambiances à la "Blade Runner" en utilisant le terme, mais bon, c'était aussi pour créer de la curiosité !
Une définition de cyber punk :
« Le courant cyberpunk provient d'un univers où le dingue d'informatique et le rocker se rejoignent, d'un bouillon de culture où les tortillements des chaînes génétiques s'imbriquent. »
Les mondes cyberpunks sont empreints de violence et de pessimisme ; ils sont souvent lugubres, parfois ironiquement grinçants; les personnages sont des antihéros désabusés, cyniques et cupides. C'est en ce sens que l'on qualifie les univers cyberpunk de dystopies. Il a depuis essaimé ses thématiques dans de nombreux médias, notamment dans la bande dessinée, le cinéma, la musique, les jeux vidéo et les jeux de rôle.

;-)

Chris Damned a dit…

... Et oui j'ai le 7" "wot" de captain sensible...